TO THE MOON : Voici les 10 premières crypto-monnaies de 2021 et peut-être 2022 ?

crypto-monnaies

Le marché cryptographique de l’année écoulée peut se résumer en trois mots : TO THE MOON

Le bitcoin et l’Ethereum, qui sont entrés dans la phase haussière de l’année après de gros gains en 2020, ont tous deux atteint de nouveaux sommets historiques. La capitalisation boursière du secteur a gonflé, passant de moins de 800 milliards de dollars en janvier à 2 200 milliards de dollars en décembre, selon les données de Coinmarketcap.

La plupart des principaux actifs numériques ont enregistré des rendements à trois chiffres en pourcentage – dépassant facilement le bitcoin (BTC) qui était en hausse de 66 % depuis le début de l’année.

Mais c’est un grand nombre de jetons dont peu d’investisseurs avaient entendu parler avant 2021 qui ont dominé le classement de l’année.

Un coup d’œil sur les plus performants révèle trois thèmes distincts : les métavers, les « tueurs d’Ethereum » et les pièces mèmes.

Voici un récapitulatif des 10 meilleures performances parmi les actifs numériques dont la capitalisation boursière est d’au moins 5 milliards de dollars, d’après les données de la société  Messari.

Le métavers

Le métavers est devenu le segment le plus tendance du marché des crypto-monnaies, porté par le rebranding de Facebook en Meta. Les jetons liés aux métavers et aux jeux « play-to-earn » occupent les premières places du Top 10 de cette année.

Le projet de métavers The Sandbox a devancé de peu le géant du jeu Axie Infinity pour la première place de cette année, après que son jeton SAND ait été multiplié par 162. Les investisseurs ont parié sur une vision où les gens passeraient de plus en plus leur temps dans des mondes virtuels.

Le métavers concurrent Decentraland a été le septième acteur de l’année, après que son jeton MANA a été multiplié par près de 40. L’arrivée d’acteurs institutionnels a largement contribué à la progression de SAND et de MANA. Au cours du dernier trimestre, des géants du commerce de détail tels qu’Adidas et Nike ont annoncé des partenariats avec The Sandbox et Decentraland, respectivement.

Axie Infinity complète la liste des gagnants. Le jeton AXS a été le deuxième plus grand gagnant de 2021, s’envolant de 16 160 %. Axie Infinity a balayé des pays comme les Philippines et le Venezuela. La croissance d’Axie a favorisé l’émergence d’autres projets de crypto-monnaies « play-to-earn ». Certains experts du secteur estiment que ces jeux alimentés par des cryptomonnaies pourraient accélérer l’adoption de la cryptomonnaie par le grand public.

Les tueurs d’Ethereum

  • #N°3 Polygon, $MATIC +14,496
  • #N°4 Terra, $LUNA +13,808%
  • #N°5 Fantom, $FTM +13,007
  • #N°6 Solana, $SOL +9,374 %
  • #N°9 Avalanche, $AVAX +2,787%

La congestion d’Ethereum (et les frais de gaz) a envoyé les utilisateurs à la recherche de blockchains plus évolutives, stimulant la croissance des couches 1 alternatives et des solutions de mise à l’échelle. L’année a apporté des gains pour des entreprises comme Solana, Polygon, Terra, Fantom et Avalanche, qui ont occupé la moitié des places du top 10.

Ces blockchains émergentes sont communément appelées « Ethereum killers », car elles représentent une concurrence pour le leader du marché.

Polygon, une blockchain parallèle à l’Ethereum, a pris la troisième place, avec des gains d’environ 14 500 %. L’écosystème de Polygon a connu une année exceptionnelle, car il a parié sur plusieurs projets de mise à l’échelle d’Ethereum et ses utilisateurs de la DeFi, des NFT et dApp ont augmenté.

Le jeton LUNA de Terra a également atteint de nouveaux sommets, la blockchain de niveau 1 ayant dépassé la Binance Smart Chain pour devenir le deuxième plus grand écosystème DeFi. Le prix de LUNA a été multiplié par près de 140, stimulé par la demande de la monnaie stable TerraUSD du projet, qui a atteint cette semaine une capitalisation boursière historique de 10 milliards de dollars.

Fantom, Solana et Avalanche, d’autres blockchains de niveau 1, figurent également dans le top 10. La course à une alternative plus évolutive à Ethereum a fait grimper le jeton FTM de Fantom de 13 808 %, SOL de 9 374 % et AVAX de 2 787 %.

Cela ne veut pas dire que l’Ethereum n’a pas eu une bonne année. Sa crypto-monnaie native, l’éther (ETH), a enregistré un gain respectable de 418 %, soit six fois le rendement du bitcoin.

Memecoins

  • #8 Dogecoin, $DOGE +2,943
  • #10 Shiba Inu, $SHIB +1 608%.

La spéculation a inondé les marchés traditionnels des actions et des crypto-monnaies cette année, donnant naissance à une toute nouvelle catégorie de « memecoins », dont les plus performants sont le dogecoin et le Shiba Inu.

L’envolée du dogecoin a commencé au cours du premier semestre, atteignant un sommet historique de 0,74 $. Depuis le début de l’année, le jeton est toujours en hausse de près de 3 000 %.

Alors que la manie de DOGE est retombée dans la seconde moitié de l’année, le jeton SHIB du projet dérivé Shiba Inu a pris la vedette, gagnant 1 608 % et prenant la dernière place du top 10 de cette année. Le succès de DOGE et SHIB a permis de lancer plusieurs autres jetons centrés sur cette race canine japonaise, notamment $FLOKI, $ELON, $HOGE et $DOGGY.