Square a publié sa proposition d’exchange décentralisé de bitcoins

bitcoin square

Square, le processeur de paiement en bitcoins dirigé par Jack Dorsey, le PDG de Twitter, a publié vendredi 19 novembre le livre blanc de sa bourse décentralisée (DEX). Le protocole s’appelle tbDEX.

Selon l’annonce, tbDEX fonctionnera comme une passerelle pour l’échange de monnaies fiduciaires et de bitcoins. Elle vise à jeter des ponts entre « le monde des monnaies fiduciaires et le monde des crypto-monnaies« , en permettant à « l’individu moyen » de bénéficier de l’utilisation des innovations du secteur.

Square travaillait sur une proposition pour sa plateforme de services décentralisés depuis le milieu de l’année. Jack Dorsey lui-même a annoncé en juillet que l’objectif était de construire un protocole ouvert pour « faciliter la création de services financiers décentralisés, sans garde et sans permission« . Fin août, Dorsey a approché Bisq, une plateforme DEX qui fonctionne depuis plus de cinq ans, pour échanger des idées afin de l’aider à développer le nouveau protocole DEX de Square.

TbDex propose de traiter la question de la confiance entre les parties, ou « confiance sociale« , en utilisant un système d’identification qu’ils ont appelé DID (identifiants décentralisés). Le modèle « permet aux participants de négocier la confiance directement entre eux, ou de s’appuyer mutuellement et volontairement sur des tiers de confiance pour se porter garants de la contrepartie« .

Le protocole intègre même un ajustement pour les coûts de transaction liés au risque. Autrement dit, plus l’anonymat est grand, plus les frais sont élevés et vice versa. Ils estiment qu’avec cette approche, le marché trouvera son propre équilibre.

Telle qu’elle a été proposée initialement par Jack Dorsey, la proposition n’intègre pas de fédération en charge des autorisations ou établissant les niveaux de confiance requis, ni de jeton de gouvernance.

D’autre part, tbDEX fournira l’infrastructure nécessaire pour que l’accès à la plate-forme et les « rampes d’accès » directes entre la monnaie fiduciaire et le bitcoin soient possibles partout dans le monde. Ceci sans recourir à des intermédiaires centralisés.