La France est-elle l’avenir de Binance en 2022 ?

Binance renforce sa présence en France après une année agitée de contrôle réglementaire.

La plus grande bourse de crypto-monnaies finance une initiative de 100 millions d’euros avec le groupe France FinTech dans le but de soutenir le secteur des crypto-monnaies et de la blockchain en France.

L’initiative, annoncée en novembre et baptisée Objectif Lune, verra Binance établir un bureau de recherche et développement en France et collaborer à un programme d’incubation pour les start-ups et à des programmes de formation.

« L’objectif d' »Objectif Lune » est vraiment de développer un écosystème et de nourrir et accélérer un écosystème. Vous ne pouvez pas le faire seul« , a déclaré David Princay, le directeur général français de Binance.

« Nous devons également être en mesure de capter les talents et d’avoir plus de capacités pour nous développer davantage« , a-t-il déclaré à propos des projets d’ouverture d’un bureau de recherche et développement. « Avoir un centre de R&D est une étape que nous devons franchir pour notre prochaine évolution« .

Ledger et la société OpenClassroom sont également impliquées dans Objectif Lune sur le développement de programmes éducatifs.

Attention réglementaire

Binance n’est pas centralisé dans un pays et c’est cela qui pose problème pour les différents régulateurs. Binance a récemment changé d’orientation, puisque le PDG Changpeng Zhao s’est prononcé en faveur de la réglementation et de la volonté de travailler avec les régulateurs, tout en exprimant un intérêt pour la France en tant que base d’opérations officielle.

Les mouvements de la société en France ne sont pas passés inaperçus auprès des organismes de surveillance. Le mois dernier, le gouverneur de la banque centrale française a déclaré que Binance devait mettre en place de solides contrôles anti-blanchiment d’argent si elle souhaitait s’implanter dans le pays.

Pendant ce temps, le ministre français du numérique Cedric O était présent avec Binance et France FinTech lors de l’annonce d’Objectif Lune et Binance est actuellement en discussion avec les régulateurs sur l’octroi de licences.

Au niveau européen, le prochain grand défi de l’industrie des crypto-monnaies sera la réglementation de l’UE sur les marchés des actifs cryptographiques (MiCA).

Cette réglementation, récemment approuvée par le Conseil européen, renforcera la protection des investisseurs et élargira le champ d’application des licences et des passeports pour les entreprises de crypto-monnaies dans l’Union. Elle devrait être examinée par le Parlement européen dans les mois à venir.